Sens interdit(s), L'embaumeur n°9, Jacques Saussey

Sens interdit(s) vous plonge au plus noir de l’âme de quelques individus qui n’ont plus grand-chose d’humain.    

Je ne connaissais pas L’embaumeur, Luc Mandoline, et ses aventures aux nombreux auteurs. L’épisode 9 sous la plume de Jacques Saussey est un petit bijou. Ça va vite, très vite ! 


Lire la suite 0 commentaires

Kléber, Henri Courtade

Lucane Éditions, Octobre 2013

Broché 120 pages   ISBN : 979-10-91166-02-7


La voici la perle inattendue.


Depuis longtemps j’avais en tête de lire Kleber d’Henri Courtade, la biographie d’un héros de la grande guerre.


Une de plus,  penseront certains en ces temps où la mémoire collective se réveille au compte rond, 100 ans, déjà… quatre générations et le risque de l’oubli qui grandit alors que s’évanouissent les témoins de Ça.  

Lire la suite 0 commentaires

Musique! 

Sublime, aérien, intense... comme un roman! 

Lire la suite 0 commentaires

Rompre le charme, Amanda Sthers


Un roman qui se mérite !


Un sentiment partagé m’a accompagnée durant la lecture.

Pénétrer avec force l’intime, parfois avec gène et vouloir accéder à plus encore. Vouloir comprendre ce qui motive Amanda au plus profond d’elle.  Que cherche-t-elle à dépasser ? Que voudrait-elle vivre ? Que n’a-t-elle déjà vécu ?

Lire la suite 0 commentaires

Les sables du Jubaland, Yann Queffélec

 

J’ai fait un voyage extraordinaire. Un voyage au pays de la survivance. Une plongée au cœur de la misère la plus noire. Là où les hommes, la terre, la mer ne sont qu’un point sur une carte. Le dépotoir des sociétés modernes déversant leurs ordures bien loin de chez elles. Un lieu sans loi, sans voix ! Une plage, battue par les dégazages sauvages des cargos, par les immondices larguées des navires suivant le rail, tenue par la milice, habitée par les « lascars », nourris de rêves et des restes périmés des blancs foulant de leurs pieds d’enfants Les sables du Jubaland

Lire la suite 0 commentaires

Avons nous assez navigué, Dominique Schneidre

 

Avons nous assez naviguéDominique Schneidre, JC Lattès, 2014

 

 

 

« Aime-t-on les gens pour eux, pour ce qu’ils sont, parce qu’ils vous correspondent ou simplement pour la capacité de fantasme qu’ils vous procurent ? L’amour ne serait-il que la plus belle des salles de shoot ? »

Lire la suite 0 commentaires

Flic de papier, Guy Rechenmann

 

 

C’est vrai qu’il est attendrissant Anselme. Voilà un flic dont on aimerait défroisser la mélancolie du plat de la main. Mais ne risquerait-on pas de l’abimer ? Alors on l’accompagne, on met nos pas dans les siens pour suivre son enquête sur le bassin d’Arcachon. On laisse s’écouler la lecture aux images tranquilles, comme au rythme des marées. Il reste si fragile l’enquêteur poète… et pourtant il avance. Protecteur de la petite Lily et de la belle Solange, miroir d’une histoire personnelle douloureuse, il en appelle à ses maîtres de Colombo à Hercule Poirot pour le mettre sur la piste de la vérité.

Lire la suite 0 commentaires

Consolation, Nathalie Aumont

 

 

 

Un récit court, celui de l’absurde survivance d’une famille au fils chéri. Ascension glorieuse de la jeunesse stoppée net par la mort accidentelle. Nathalie Aumont cristallise la peine,  la douleur indicible, avec une intense humanité.  

Lire la suite 0 commentaires

Le philosophe qui n'était pas sage, Laurent Gounelle

Le philosophe qui n’était pas sage, Plon, Kero, 2012

Voici un moment de lecture comme je les aime. Alors que les élèves de terminale abordent les dernières révisions avant le bac, je me demande si certains ont pu rencontrer au cours de l’année des textes aussi simplement intelligents que ce roman.  Je leur souhaite d’avoir reçu cette petite graine de pensée et d’avoir appris auprès de leurs professeurs à la faire germer, la nourrir et la laisser s’épanouir.

Non, tous les philosophes, comme tous les auteurs, ne sont pas morts !

Lire la suite 0 commentaires

En mer, Toine Heijmans

Toine Heijmans

en mer

 

Il est des livres qui ne vous laissent aucun répit. Dès le premier regard posé sur la couverture, ils vous parlent. Ils vous interpellent. Lire le titre n’est que vérifier ce que vous savez déjà. Envie d’y plonger.

Le commentaire du libraire sur un carton épinglé à la couverture met l’eau à la bouche, un peu plus encore... Merci ici à la librairie des Pertuis de Saint Pierre d’Oléron pour cette découverte.

 

 

Lire la suite 0 commentaires