Rencontre avec Margaux Gilquin

Une rencontre rare, un rapprochement naturel autour de nos points communs. Merci Margaux Gilquin pour ce bel article.

0 commentaires

Litteratum Amor

 

" ...une atmosphère à la fois douce et sinueuse, des mots bien choisis, des personnages bien incarnés, une construction sans faille et l'auteur a un univers qui lui est personnel, cela devient rare et c'est à souligner."

 

L'Absente à travers les yeux d'une lectrice compulsive. 

 

 

Retrouvez la critique de Litteratum Amor

Et découvrez sur son blog ses autres coups de coeur lecture.

 

0 commentaires

Avis de Pepita Sonatine, Librairie Maison Lacoste

Le nouveau roman noir de Fanny Leblond "L'absente"vient de sortir en librairie.

Dépaysement garanti pour ceux qui ne connaitraient pas notre belle région car c'est avec tendresse et élégance que Fanny Leblond nous entraîne dans les contrées océaniques.

Une femme face à sa perte d'identité, une autre face au harcèlement de son patron , puis il y a celle combative et rebelle et enfin une dernière, prête à beaucoup pour aider son prochain.

Quatre portraits de femmes sur fond d'intrigue habilement menée.

Quatre destins de femmes que la vie fera se rencontrer pour affronter le Mal (Mâle).

La plume est belle, travaillée, mélodieuse. 

Grand retour de Fanny Leblond très réussi . Une lecture très agréable que je recommande vivement.

 

Pépita Sonatine, Librairie Maison Lacoste, Mont de Marsan.

 

0 commentaires

Les Jeudis littéraires de L'Orléans, 2 juin

0 commentaires

L'absente

genre

Thriller

 sortie

mai 2016

Editions Vents Salés

4ème de couverture

" Mais elle est absente. Absente de la vie des autres, et la sienne vient de lui échapper, elle ne se souvient plus. 

Cet endroit, je le connais. J’y suis venue, il y a longtemps. Je sais que j’y suis allée, enfant. C’était un jour de tempête… il y a eu un accident. Quelqu’un est tombé de la falaise.

Le ciel est sombre. Le sifflement infernal du vent, le fracas du ressac m’empêchent d’entendre. J’ai peur… très peur. Je cours à travers les buissons, le long des sentiers… Je tombe, mes jambes sont griffées par les ronces. Je ne peux pas me relever. Le bruit est assourdissant, je bouche mes oreilles, appuie mes mains sur mon crâne à m’en faire mal…

Il m’a rattrapée… "

 

 

 


0 commentaires

Festi'livres

En dédicace le weekend de l'ascension, vendredi 15 mai à la librairie l'Abécédaire de Cavignac et le samedi 16 à Donnezac pour le Festi'livre.

Accompagnée de nombreux auteurs... un beau programme.

0 commentaires

Pépita Sonatine, Librairie Maison Lacoste, Mont de Marsan


Un roman écrit pour les femmes, par une femme.

Remise en question, crise de milieu de vie comme certains aiment à le dire, c'est ainsi qu'Eve se retrouve face à ses doutes. Coïncidence d'un passé qui remonte à la surface et le grain de sable chamboule un quotidien trop parfait.

La disparition de son amie Isabel accentuera ce déséquilibre et le roman devient enquête. L'intrique s'installe, les sentiments s'emballent, la colère monte...

Bel hommage rendu aux femmes à travers leur quotidien, leur force, leurs doutes mais leurs faiblesses aussi.

Fanny Leblond est une très jolie découverte avec son roman "Et au bout, l'océan..."

Derniers exemplaires dédicacés samedi 14 février à Mont de Marsan, librairie Maison Lacoste!  

0 commentaires

Demain ne suffit pas, Coup de coeur de la rédaction de Haute Gironde

Haute Gironde 1er août 2014

0 commentaires

Bordeaux Madame, Juin Juillet

Entre chuchotages et bavardages, confidences à Sabine Bolzan pour Bordeaux Madame.

Art de vivre au féminin, Les Femmes Pressées. 

Si proche de notre mode de vie moderne, de nos centres d’intérêt, de nos coups de cœur de nos ras-le-bol. A mi-chemin entre confidences de copines et blog  on y trouve astuces, initiatives, culture, cuisine, famille, actu féminine, mode, beauté, évasion… 

Bref INDISPENSABLE Bordeaux Madame!

0 commentaires

Bordeaux Madame, avril mai, interview par Sabine Bolzan

1 commentaires

En studio sous la lumière de Philippe Castex

Toujours un drôle de moment la mise en lumière, manque de naturel, mon côté chipie qui reprend le dessus et me fait plus clown que top... heureusement Philippe est un copain, il reste (persque) calme malgré mes facéties et arrive même à faire de superbe photos! 

Merci M. Phil! 

http://www.philippe-castex.fr/?p=1647

 

 

0 commentaires

Elleli Deslivres et moi j'en écris...

Un moment agréable, un échange nourri. Deux passionnées de littérature dont les vies se croisent d'un bout à l'autre de la planète. Beaucoup de points communs... Hasard, coïncidence?

Une belle rencontre!

Portrait par Elleli DesLivres. 

 

http://www.voyagesautourdeslivres.com/rencontre-avec-fanny-leblond/

 

0 commentaires

Ne devrait-on pas finalement vivre chaque instant comme s’il était le dernier ?

Belle chronique de Elleli DesLivres dans son blog Voyages autour des livres. 

 

http://www.voyagesautourdeslivres.com/demain-ne-suffit-pas/

 

Cela rend toujours un auteur heureux lorsque le message passe. 

Merci! 

0 commentaires

Voyage autour des livres

Chronique de Et au bout, l'Océan par une blogueuse littéraire.

Elleli DesLivres est une amoureuse des voyages et de la littérature. Nos univers étaient faits pour se rencontrer.

Voici son avis sur Et au bout, l'Océan. 

 

 

http://www.voyagesautourdeslivres.com/au-bout-locean

0 commentaires

Rentrée littéraire OFF, bookinity

"C’est frais, amusant, d’une belle simplicité, sympathique, l'écriture est très épurée. C'est simple sans épanchement fastidieux déprimant, sur le mal-être de l’homme, au contraire, il y a un juste milieu avec une pointe d’humour. Une prose affranchie. J’entends presque la musique du générique « Desperate Housewives » en fond sonore. J'ai découvert une atmosphère plus sympathique que mélo dramatique."

 

L'intégralité de la chronique de Chris Mo est à lire sur son blog

http://www.lirecrire.be/article-demain-ne-suffit-pas-fanny-leblond-121178524.html

 

0 commentaires

Babelio, avis et critiques

Demain ne suffit pas

Ce petit livre se boit comme du petit lait (oui beaucoup de petit, une habitude de l'hopital) il est à la fois très drôle, l'écriture est magique et légère, et à la fois tragique, du début jusqu'à la fin.
C'est l'histoire d'un homme qui a toujours été étranglé par sa timidité maladive et sa mère très présente. Jusqu'au jour où il apprend qu'il peut mourir d'un instant à l'autre. Il fait alors des choses insensées, surtout pour lui, pour se donner une seconde vie et faire tout ce qu'il avait peur de faire. Et se retrouver dans des situations déjantées, se battant avec lui-même. Ce dernier point le rend réel, très humain.
C'est facile à lire, c'est léger mais en même temps pas trop, c'est surprenant (la fin aussi) et pas de jugement. Il n'est pas question ici d'un super héros qui réussit tout ou d'un mec qui sort du trou et tout devient super. J'ai aussi beaucoup apprécié les détails : les chapitres qui commencé par AL (notre homme s'appelle Alfred), les petits changements, les enregistrements.
Un délice donc dont je suis bien contente d'avoir choisi !

 

Avis de MarquePage déposé le 13 octobre,

 

Découvrez en plus sur  Babelio

 

0 commentaires

RCF Bordeaux Cinquième de couverture

Interview par fançoise Cénac dans Cinquième de couverture pour RCF Bordeaux.

 

0 commentaires

A la découverte des Editions Passiflore

L'atelier du livre, émission du 30 septembre consacrée aux Editions Passiflore. Présentation du travail éditorial d'une petite maison d'édition passionnée par nature. On y retrouve Alfred, à la 33ème minute,  un vrai girondin!

0 commentaires

Demain ne suffit pas, l'avis de Belledenuit

Quand elle appelle son blog boulimie livresque, ce n'est pas simplement pour dire qu'elle lit beaucoup! Belle de nuit ne lit pas, elle dévore, elle engloutit les livres à un rythme effréné. Son goût immodéré pour la lecture ne lui ôte pas pour autant son discernement et c'est avec conviction qu'elle présente chacune de ses lectures sur son blog, ses coups de coeur, ses déceptions. Depuis plusieurs mois, je parcours ses chroniques avec intérêt et je partage avec plaisir aujourd'hui son avis sur Demain ne suffit pas.

 

http://boulimielivresque.blogspot.fr/2013/08/demain-ne-suffit-pas.html

 

"Si vous aimez les personnages qui se foutent totalement des règles et des obligations de la vie de tous les jours, vous allez aimer Alfred"

Chronique de Belle de nuit.

 

Serait-elle tombée sous le charme d'AL007? 

0 commentaires

Demain ne suffit pas, l'avis de Jacques Saussey

Auteur de polar de talent, Jacques Saussey dont on attend impatiemment la sortie de Principes mortels début septembre, vous livre sa rencontre avec Alfred.

http://jacques-saussey.over-blog.com/article-demain-ne-suffit-pas-de-fanny-leblond-119196773.html

 

 

0 commentaires

Avis lecteur

demain ne suffit pas
0 commentaires

Un Bond en côtes de Bourg

Bond roman vin Côtes de Bourg
Littérature. Demain ne suffit pas, un Bond dans les Côtes de Bourg
« J'évolue avec les personnages. J'ai adoré Eve (NDLR, héroïne de son premier roman, Et au bout, l'océan) ; ma rencontre avec Alfred a été ponctuée de grands moments de plaisirs et de franches rigolades.
Pour son deuxième ouvrage, Demain ne suffit pas, l'auteure samonacaise, Fanny Leblond, met en scène un agent de recouvrement du Trésor public à Bordeaux. Héros la nuit, névrosé le jour, ses tourments l'emmènent en Côtes de Bourg. Présentation

Al, c'est Alfred, un agent de recouvrement du Trésor public, à Bordeaux, qui découvre à 45 ans, que son anévrisme trop important pourrait l'envoyer dans l'autre monde du jour au lendemain. Individu lambda, introverti, névrosé, las de ses journées sans saveur, « Alfred le zéro » se mue en « Alfred 007 » durant ses rêveries, justifiant ainsi l'emploi du titre bondien du second ouvrage de l'auteure samonacaise Fanny Leblond, Demain ne suffit pas (éditions Passiflore), visuel à l'appui. Touché par la grâce, Alfred le simple se dit que, perdu pour perdu, il serait bon de tenter quelque chose une fois dans sa vie. Peu chanceux avec les femmes, son idéal se retrouve ainsi dans l'être chéri : Elle. Une quête qui l'emmène au fil des pages sur le terroir des Côtes de Bourg, dans l'imaginaire château Roque de Melua, en plein coeur d'une négociation entre vendeurs du terroir familial et acheteurs potentiels chinois. Echanges qui vireront en véritable thriller, permettant à Fanny Leblond d'équilibrer son récit non dénué d'humour et renvoyant Alfred vers les affres de la mort en l'invitant surtout à prendre son courage à deux mains pour se rapprocher de son idéal bondesque. A défaut d'en être burlesque ? « Pas vraiment, Alfred est plutôt quelqu'un qui part de très, très bas dans l'image et l'estime qu'il a de soi », rétorque Fanny Leblond.

Bond ou Tanguy ?


« Pour lui, le tournant ne se fait pas facilement. Le poids de sa mère est très important. Il est plus introverti que Tanguy (NDLR, comédie française réalisée par Etienne Chatiliez, sortie en 2001, dont le personnage principal a 28 ans, et vit toujours chez ses parents), car il ne se trouve pas forcément bien dans sa place d'enfant », souligne Fanny Leblond. D'où la nécessité de le confronter à une mort rapide et prématurée ? « En effet, je voulais traiter cette confrontation comme élément déclencheur d'un dialogue entre ce que Alfred est, ce qu'il était et ce qu'il aimerait être. Dans tout ce qu'il va tester et ce qu'il va découvrir, tout le ramène à ce qu'il n'a pas vécu à cause du côté castrateur de sa mère, qu'il a bien raison d'envoyer balader sec. » Des méconnaissances d'Alfred, le vin (qu'il adoube au lendemain d'une cuite !) joue une place centrale dans le roman de Fanny Leblond, originaire de Bourg-sur-Gironde et dont le premier roman (Et au bout, l'océan, éditions Passiflore, 2012, prix du jury Saint-Estèphe 2013) scrutait déjà les vignobles du Bourgeais.

« Venez voir, on peut faire du bling-bling »


« J'ai toujours baigné là-dedans et je crois que nous avons vraiment un territoire qui se prête à toutes formes d'ouvertures et d'histoires. Etre du Nord Gironde est souvent vécu comme quelque chose de très paysan. L'un des messages du livre, c'est ' venez voir, on peut nous aussi faire du bling-bling, du Bond ' », s'amuse Fanny Leblond. Présente à la première bourse aux livres, vieux papiers, revues et journaux anciens organisée par l'association Sali'an à Salignac, dimanche 23 juin (lire page 15), l'écrivaine comptera parmi les prochains invités du salon Livres en citadelle à Blaye. Une nouvelle péripétie pour Alfred.

Article rédigé par :
Renaud Solacroup

Haute Gironde du 28 juin 2013

0 commentaires

20min.fr Demain ne suffit pas

Demain ne suffit pas Le choix des libraires

Résumé

Raté de service tel qu'il se définit lui-même, Alfred est un employé modèle, enfermé dans une existence étriquée sous la coupe d'une mère possessive. Son destin va brusquement basculer. Apprenant que ses jours sont comptés, il croise le regard d'une jeune femme qui va bouleverser le peu de temps qui lui reste à vivre. Mythomane de nature, comblant le vide souvent par procuration, il va du jour au lendemain surmonter ses peurs et malgré ses résistances nous entraîner dans une aventure aussi inattendue que fantaisiste.
Ce roman plein de drôlerie joue avec les codes fantasmés du super espion, ouvrant la brèche qui fait passer de la fiction à la réalité, poussant la vie à s'ouvrir devant cet antihéros. Demain ne suffit pas, la vie se vit aujourd'hui.

Fanny Leblond vit au bord de l'Estuaire de la Gironde et cultive depuis toujours le plaisir de lire et celui d'écrire. Passionnée de voyages, elle chemine des idées aux mots pour partager l'existence des gens ordinaires et faire de la vie quotidienne un roman.

Courrier des auteurs le 20/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
MOI ou moi.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La vie. Beaucoup trop courte pour n'être que sérieuse !

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Ce n'est pas que je n'ai pas eu envie, c'est que je n'ai jamais eu l'occasion.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Mourir demain de Pascal Obispo.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une idée, ne serait-ce qu'une seule, comme une évidence !

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
La nuit, au calme.

Euh, non...

En extérieur, en intérieur avec musique, ou sans, juste besoin d’être disponible pour me couper de la réalité et entrer dans la vie des personnages.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
En ouvrant avidement les yeux sur le quotidien.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
Tout ceci reste un mystère... même pour moi. Mais quel plaisir, je m'étonne encore chaque jour de cet incroyable voyage !

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ?
Je ne vais pas vous mentir. Non ! Lectrice insatiable, mais sans mémoire à long terme.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
A prendre le large !

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Port d'attache.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

0 commentaires

Succès pour Fanny Leblond

L’auteure bourquaise était accueillie samedi dernier en librairie.

Fanny Leblond a changé de style, mais cela ne perturbe aucunement son lectorat.

Fanny Leblond a changé de style, mais cela ne perturbe aucunement son lectorat. (photo m. m.)

Ce samedi 26 mai, le livre était partout à Blaye. Livres anciens et d’occasion dans la citadelle et dernière nouveauté littéraire à la librairie Jauffré Rudel qui organisait une séance de dédicace avec Fanny Leblond.

La blonde et talentueuse romancière de Bourg-sur-Gironde présentait son dernier roman « Demain ne suffit pas ».

L’histoire d’un homme qui chamboule complètement sa vie à l’annonce de sa mort imminente mais dont le changement d’existence ne se fait, finalement pas si facilement que cela.

Plus fantasque

« Je me suis fait plaisir, explique-t-elle. Le fait que le personnage soit plus fantasque m’a permis de lâcher des choses avec l’écriture. D’ailleurs, celle-ci s’en ressent, elle est fondamentalement différente du premier roman ».

Et cette différence n’a pas perturbé son lectorat, bien au contraire car les lecteurs du premier roman « Et au bout l’océan » se pressaient pour se faire dédicacer son deuxième opus.

« Demain ne suffit pas », un roman de Fanny Leblond, publié aux éditions Passiflore. 195 pages. Tarif : 18 euros.

M.Maury

Sud-Ouest 27 mai 2013

0 commentaires